De l’intérêt des produits maison pour le ménage et les cosmétiques

Ce premier billet pour vous expliquer l’intérêt de fabriquer ses produits de ménage et cosmétiques.

Cela semble incongru, impossible voir dangereux … et pourtant c’est en fait la démarche la plus saine et la plus sûre que l’on puisse entreprendre pour soi et pour son entourage.

Notre environnement est envahi par les pollutions de plus en plus en nombreuses et de plus en plus dangereuses. Nos corps sont de plus en plus déréglés, intoxiqués et finalement malades. Ils sont de plus en plus résistants aux traitements agressifs qu’on leur donne pour le soigner et le système immunitaire de moins en moins efficace. A l’identique, notre planète est de plus en plus malade, les dérèglements climatiques de plus en plus nombreux et fréquents. Tout tire la sonnette d’alarme sans que nous n’écoutions rien.

Nous n’avons pas le pouvoir de tout résoudre même avec tout le courage dont nous pouvons faire preuve. Mais nous pouvons le mettre à notre service et à celui des autres.

Face à ce constat assez alarmant, je me suis demandée ce que je pouvais faire ou changer. Et le premier changement que j’ai réellement initié, c’est celui de changer un peu l’environnement dans lequel je vivais et au premier chef de fabriquer moi-même mes produits ménagers et cosmétiques. C’est aussi une autre vision, une nouvelle manière d’appréhender son quotidien. Une autre façon d’envisager les choses, plus responsable, moins gaspillante, plus respectueuse. Mais aussi parce qu’il y en a marre de s’intoxiquer tous les jours !

Dans la rubrique bien commencer, vous allez trouver quatre articles pour vous aider à bien commencer. En effet, même lorsque l’on a décidé de s’y mettre, on peut vite se noyer dans la masse des informations.

J’ai donc essayé de mettre des choses utiles pour commencer afin de s’y retrouver.

1. Un premier article général, celui-ci même, qui traite de l’intérêt de passer aux produits faits maison.

2. Un second article, détaillant les précautions à prendre si vous avez décidé de vous y mettre.

3. Les règles d’hygiène à impérativement respecter.

4. Un dernier article avec quelques liens internet pour bien commencer.

Vous n’êtes pas convaincus par la démarche du fait maison ?

Tous les produits que l’on vous vend dans le commerce vous conviennent bien : pratiques, pas besoin de se casser la tête et sûrs. En plus, il y a aussi des produits miraculeux. Ils coûtent les yeux de la tête mais cela ne fait rien si ça marche. C’est l’Oréal qui l’à dit : « Vous le valez bien ! ». Pas grave de mettre 80€ dans une crème anti-âge, 10€ dans le shampoing qui lisse les cheveux 48h, 20€ dans le dernier rouge à lèvres-gloss qui tient 9 heures sans retouches ou 5€ dans le désinfectant qui élimine 99,99 % des bactéries. Du moment que cela fonctionne … quand cela fonctionne …

Si tous ces produits vous paraissent pratiques où mêmes efficaces pour certains, ils n’en reste pas moins qu’ils sont très toxiques et qu’il est souvent dangereux de les utiliser. L’industrie cosmétique et ménagère nous empoisonne depuis des décennies.

Je vous propose dans cet article un petit tour d’horizon pour vous aider à y voir plus clair : les substances toxiques dans les produits ménagers et cosmétiques.

Loin d’être exhaustive, cette liste peut vous aider à vous rendre compte de cette dangerosité.

Après cette lecture, vous devriez être un peu plus sensibles à mon propos. Vous comprendrez pourquoi nous nous intoxiquons à petites doses tous les jours avec les produits pour nettoyer notre maison ou ceux que nous nous mettons sur notre corps.

Cette étape passée, je vous vois venir en me disant : « La nature et le retour au naturel c’est tendance ! Moi, je ne veux pas rentrer dans des modes et en plus, c’est trop compliqué. Moi, je ne connais rien là dedans. Cela prends du temps et quand on travaille on a pas le temps ! »

Notez que je serais aujourd’hui millionnaire si j’avais eu un euro à chaque fois que j’ai entendu cette phrase !

Faire ses produits de ménage et cosmétiques soi-même peut paraître fastidieux, compliqué ou irréalisable. C’est un formatage réalisé par les industriels, qui non contents de nous intoxiquer avec leurs produits, se font des milliards sur notre dos. Ils nous font croire que c’est impossible et qu’il n’y a qu’eux pour réaliser des produits efficaces.  Mensonges!

Contrairement à ce que l’on pense, il n’est pas très compliqué de faire ses produits ménagers mais aussi ses cosmétiques soi-même. Je le pensais moi aussi au début. Mais c’est faux. En plus, cela ne prends pas plus de temps non plus. Il y a juste quelques règles de base à connaître. Ce n’est pas plus difficile que de faire un gâteau ou de réussir la cuisson d’un rôti de bœuf. Moins dur que ça même.

Les avantages :

1. Vous savez ce qu’il y a dedans et vous pouvez maîtriser les coûts en choisissant votre mode d’approvisionnement et en substituant les produits les uns aux autres. Vous pouvez faire des produits vraiment personnalisés à votre maison et à votre corps.

2. Conséquence du point 1, en faisant des produits sur mesure, vous minimisez aussi les intolérances, les allergies et autres maladies plus graves. Votre corps va aimer !

3. Les produits que vous fabriquez durent plus longtemps. Un mois au minimum voir 6 ou plus pour certains produits. Vous y mettez des produits simples et pas chers. C’est donc économique. L’économie moyenne que je réalise par an est de 250 € sur les produits de ménage et 450 sur les produits cosmétiques soit au moins 700 € par an .

4. Les produits que vous fabriquez sont bien plus efficaces que ceux du commerce parce qu’ils sont confectionnés avec des produits bruts non additionnés de cochonneries. 100 % du produit est actif contrairement à ceux du commerce dont les rares substances actives sont inhibées dans leurs actions par les toxiques. Votre corps et votre maison vous remercieront !

5. Vous épargnez la planète en utilisant des produits ayant moins d’impact et en utilisant moins de matières premières. En réutilisant vos contenants, vous jetez moins à la poubelle. Moins de déchets à engranger pour la planète.

6. Psychologique. Plaisir de fabriquer de ses mains mais de se dire aussi que l’on a fait un geste pour la planète et pour améliorer son monde. Cela fait du bien au moral !

Mes recettes sont personnelles et il en existe beaucoup d’autres, dans  des livres de plus en plus nombreux ou sur internet. Toutefois, celles que je vais vous présenter diffèrent de ce qu’on trouve généralement sur le net en matière de recettes cosmétiques notamment.

Ces dernières requièrent des ingrédients très nombreux, parfois difficiles à identifier, chers à acheter ou difficiles à mettre en œuvre. Les recettes que je présente ne sont pas sorties de nulle part. C’est une base que j’ai trouvé sur Internet généralement ou en étudiant les caractéristiques des ingrédients et en faisant mes propres formulations. D’essais en essais, d’ajouts en suppression et en remplacements, j’arrive à un résultat abouti mais qui est de toute façon sans cesse améliorable. J’essaie donc de faire des recettes qui soient le plus simples possible, de ne pas multiplier les ingrédients pour avoir le moins d’impact possible.

C’est aussi pourquoi je vous propose une section Boîte à Malice où je mettrai progressivement en ligne des informations sur les ingrédients.

En moins d’un an et demi, j’ai réussi à remplacer tous les produits ménagers et cosmétiques de la maison : liquide vaisselle, désinfectant, liquide vitres, shampoing, déodorant, crème pour le visage, après rasage, savon ou crème pour les mains mais aussi maquillage et d’autres soins plus spécifiques.

Cela va bientôt faire 5 ans que je le fais et je n’y trouve qu’un seul inconvénient : ma famille et moi-même sommes devenus bien plus sensibles aux odeurs qu’avant. Les parfums à l’odeur trop prononcée ou les produits toxiques – insecticides par exemple – deviennent vite insupportables.

Mais c’est vraiment le seul point négatif. Mais cette incommodation passagère est vite gommée part les nombreux avantages que cela nous apporte … et que cela vous apportera aussi.

De plus, vous allez vous aider de l’expérience. Plus vous en ferez, plus vous aurez le coup de main et ferez vite. Au fur et à mesure vous allez mieux connaître les produits et savoir comment remplacer : cela deviendra un jeu d’enfant !

Ce n’est pas plus compliqué que la cuisine que vous faîtes tous les jours pour vous et votre famille. Vous faîtes quelque chose de gratifiant pour vous et qui vous fait plaisir. Vous faites aussi plaisir à vos proches et vous-même en améliorant leur quotidien et leur santé. Vous faîtes du bien à la planète et le pompon, c’est que vous faîtes des économies. Nous aurions donc bien tort de tous nous en priver !

Si tout le monde faisait ses produits cosmétiques et ménagers, tout ce business malsain qui nous empoisonne à petit feu et qui nous fait dépenser des milliards par an tomberait en morceaux ! Des petits malins s’en mettent plein les poches en nous intoxiquant. Elle est pas belle la vie pour tous ces requins ?

L’industrie des cosmétiques savons et parfums, représente en France 20,6 Milliards d’€ en 2014. Voir ici les chiffres de l’INSEE. De quoi leur faire écrire qu’effectivement, ils le valent bien !

Depuis quelques décennies maintenant, l’industrie chimique – ménagère et cosmétique et autre – a insidieusement réussi à nous rendre dépendants de leurs produits. A cause d’ingrédients qui peuvent être addictifs mais surtout avec leur marketing et leurs publicités. Ce matraquage permanent qui a maintenant des conséquences : dermatoses de plus en plus fréquentes, allergies, intolérances diverses et variées, infertilité, cancers et autres maladies graves qui se multiplient…  Nos modes de vie sédentaires et riches sont en cause mais les produits que nous utilisons chaque jour aussi.

Autant de bonnes raisons donc de fabriquer tous ces produits nous-mêmes et de réellement maîtriser tous ces aspects.

Dans chacune de mes recettes, vous retrouverez les 8 rubriques suivantes :

1. Les ingrédients

2. Le matériel

3. Le temps de préparation

4. La procédure à suivre

5. Le temps de conservation

6. Le coût de fabrication : c’est le prix calculé par rapport aux coût des produits que j’ai préalablement achetés ou que j’avais déjà chez moi.

7. Mon économie réalisée par an

8. La comparaison : une comparaison avec les gains possibles par rapport à des produits vendus dans la grande distribution, boutiques / supermarchés bio mais aussi parapharmacies et parfumeries.

Je détaille mes recettes avec mes observations et les mises en garde par rapport à ma propre expérience. Mais en réalité, ce n’est pas très compliqué.

J’essayerai, dès que je le pourrai, de faire un tutoriel vidéo pour chaque recette. Ces vidéos seront mises progressivement en ligne.

Ce qu’il faut aussi savoir, c’est que les produits ménagers ou cosmétiques que vous allez confectionner vous-même ne moussent pas ou très peu. La mousse produite par les produits du commerce est artificielle et est formée par une réaction chimique. La mousse vous semble belle et onctueuse mais elle est traitre. Elle augmente notamment la production de sébum. La peau et les cheveux re-graissent beaucoup plus vite. Ce sont aussi des produits décapants qui assèchent la peau ce qui n’arrange pas le problème car le corps réagit en conséquence. Plus vous lavez, plus vous avez l’impression que vous êtes sales et donc vous utilisez encore plus de produit ! Il ne faut pas croire que plus ça mousse, plus ça lave. C’est même le contraire. Il faut réapprendre et voir la différence sur le long terme.

Dites vous bien aussi qu’en passant au ménage et aux cosmétiques faits maison, il va vous falloir un temps d’adaptation. Notamment sur les produits cosmétiques, votre corps va demander un temps pour s’y accoutumer. Sur les produits ménagers, c’est une nouvelle organisation pour faire son ménage.

Il ne faut pas s’imaginer que ces produits ne fonctionnent pas. Ils contiennent bien plus de principes actifs que les autres produits du marché. Mais vous êtes habitués depuis tout petit aux produits qui sont pourtant néfastes. Laissez aussi le temps à votre corps de se désintoxiquer et à votre mental de réfléchir autrement.

Soyez persévérants ! Je me rappelle lorsque j’ai essayé la première fois mon dédorant. Je me suis dit : « Mince, j’ai raté, cela ne fonctionne pas. » Mais comme je n’allais pas le jeter et gaspiller alors j’ai essayé de le finir. Au bout d’une semaine et demi, mon corps s’était habitué et il régulait mieux ma transpiration qu’avant ! Même chose pour la crème pour le visage. Sur les produits ménagers, moi qui détestais littéralement faire le ménage, c’est aujourd’hui un vrai bonheur de le faire avec des produits qui fonctionnent mieux et qui ne sont pas dangereux.

Soyez aussi patients. Donnez vous le temps de changer. Mais si vous décidez de le faire, faîtes-le avec volonté et ne laissez pas tomber au premier obstacle. Vous n’êtes pas plus bêtes que moi et si je peux le faire, tout le monde le peux. Je ne suis pas plus intelligente ou plus technicienne. Je n’ai rien inventé. Par contre, je m’informe. Je recherche par moi-même l’information. Je discute avec tous. Je compare tout. A force de chercher on trouve ! C’est aussi une question de volonté. Si nous le voulons vraiment, nous pouvons y arriver.

Si je ne vous ai pas convaincus maintenant, prenez alors juste le temps de regarder mes recettes et surtout le comparatif tarifaire que je fais. Beaucoup de personnes aujourd’hui sont sensibles à l’argument financier. Qui pourrait d’ailleurs le leur reprocher vu que nous avons aussi un immense problème de répartition des richesses et que nombre d’entre nous ont du mal à boucler leurs fins de mois.

Mais au-delà de l’aspect financier, il y a aussi l’aspect pollution. Pollution à cause de tous ces produits chimiques qu’il faut bien fabriquer et pour lesquels nous rejetons des gaz à effets de serre et autres produits toxiques dans la Nature. Aussi parce que des milliers de contenants en plastique, verre et autres matières sont jetés alors qu’ils pourraient avoir une seconde vie en étant récupérés. Le tri sélectif permet un certain recyclage mais pas de tout ce qui est jeté malheureusement.

Mais aussi parce qu’à cause de cette industrie, nous pillions les matières premières de pays qui n’ont pas d’autre choix que de s’y plier. Au lieu de trouver un moyen raisonnable de faire évoluer leur agriculture et leurs industries dans le bon sens, nous les spolions. Parce que nous tenons à notre petit confort, nous les tuons. Il faut donc aussi savoir que lorsque vous achetez un produit de l’industrie chimique, ménager ou cosmétique – ou tout autre bien de consommation d’ailleurs – cela a aussi un coût. Un coût pour la Nature mais aussi un coût en vies humaines. De même que celui que vous fabriquerez. Mais il aura beaucoup moins d’impact selon ce que vous choisirez d’y mettre comme ingrédients et le recyclage que vous ferez des contenants.

Pour terminer, je voudrai rappeler le caractère très dangereux de toutes ces marchandises vendues dans le commerce. Qu’y a-t-il réellement dans le produit cosmétique que vous achetez ? A-t-il été testé sur vous avant que vous l’utilisiez pour être sûr que vous n’êtes pas réactifs à un de ses composants ? Qu’ont ils mis exactement dedans ? Comment êtes vous certains qu’il ne nuit pas à votre santé, à celles de vos proches ou de vos enfants ?

Vous ne le saurez jamais parce que lorsque la liste des ingrédients est présente, elle est écrite avec les noms savants des produits : autrement dit du chinois pour 99,99 % des gens. Cette langue étrange porte même un nom : Dénomination INCI pour International Nomenclature of cosmetic ingredients. Inventée par des industriels de la cosmétique américains, elle est obligatoire en Europe depuis 1998. Et cela est juste fait exprès pour nous embrouiller. D’autant que les fabricants ne sont pas obligés de mettre tous les ingrédients en vertu du droit au secret industriel. De plus, ces derniers vont mettre en avant dans leur produit un ingrédient en faisant croire qu’il est le principal du produit alors qu’il en contient une quantité infinitésimale. Exemple une crème avec de la cire d’abeille alors que la crème en contient 0,1 % c’est à dire rien. Tout cela est du marketing. Si nous savions ce qu’il y a réellement dedans nous nous empresserions bien vite de tout jeter à la poubelle !

Je mets d’ailleurs à toutes fins utiles un instrument de recherche disponible sur le site La vérité sur les cosmétiques qui vous permet de rechercher un produit chimique selon sa dénomination INCI. Très utile quand vous n’êtes pas encore passé au fait maison et faire l’apprentissage vous même de la nocivité des produits que vous achetez.

Comment peut-on être sûrs autrement qu’en le faisant soi-même ? Êtes-vous certains de vouloir faire confiance à des industriels qui se font des milliards sur votre dos ? Cela ne vous viendrai pas à l’idée d’avaler du cyanure ou de la mort aux rats. Dîtes vous bien que ce qu’il y a dans les cosmétiques est du même acabit ! Et si cela ne tue pas de suite, ils nous font mourir à petit feu … lentement mais sûrement.

Moi mon choix est donc vite fait.

Et le vôtre ?

Mélanie – My Original Nature

Publicités

A vous la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.