La Boîte à Malices – Les Huiles Essentielles

Les HE sont à la mode. Elles sont partout sur la scène avec l’estampille « Naturel ».

Mais attention car ces produits sont souvent utilisés à tort et à travers et souvent sans connaissance du danger.

Les huiles essentielles sont en fait le résultat de l’extraction de plantes par distillation le plus souvent. Trois procédés sont aujourd’hui en vigueur pour cette extraction : la distillation grâce à la vapeur d’eau, l’expression des zestes pour les agrumes ainsi que la distillation sèche c’est à dire grâce à des solvants comme l’alcool.

Contrairement à leur nom, les huiles essentielles ne sont pas huileuses. Elles sont par contre très odorantes et surtout très puissantes. En effet, leur procédé de fabrication rends les propriétés de la plante ultra concentrées.

Vous trouverez aussi des HE différentes pour ce qui semble être la même plante. C’est le cas de lavande par exemple avec la lavande vraie et la lavande Aspic. En effet, comme il existe différentes espèces de lavandes, selon le type de culture ou zone géographique, il y a aura des huiles essentielles différentes avec des propriétés qui ne sont pas forcément similaires.

Les scientifiques regroupent ces molécules des HE en plusieurs chémotypes ou « familles biochimiques ». C’est à dire qu’elles sont classées en fonction de la famille des molécules dont elles sont composées. Une huile essentielle peut contenir plusieurs centaines de molécules différentes et donc plusieurs chémotypes.

Vous pouvez aller consulter Article Wikipédia sur les HE.

Les HE sont des produits très concentrés en éléments chimiques actifs. Comme tout produit actif, il peut receler certains dangers. Plusieurs chémotypes sont agressifs ou allergènes pour la peau et les muqueuses. D’autres peuvent même être toxiques à forte dose ou sur une longue période. D’autres, sont des poisons tout court et ne doivent donc jamais être absorbés. C’est ainsi que si vous voulez passer à l’aromathérapie pour vous soigner, je vous conseille vivement de faire appel à un médecin spécialisé dans ces traitements.

Vous trouverez également en suivant ce lien mon article synthèse sur les huiles essentielles abortives, cardiaques, dermocaustiques, allergènes ou sensibilisantes. [A venir ]

Il en va de même pour l’utilisation des HE pour le ménage ou la cosmétique maison et il y a des précautions à prendre.

1. Une HE ne doit jamais être utilisée pure. Elle doit toujours être diluée. Soit dans une huile végétale si vous vous en servez dans des cosmétiques soit dans un liquide aqueux (c’est à dire à base d’eau) pour le ménage par exemple. Dans ce second cas, il faudra remuer le produit avant utilisation pour bien disperser les HE qui ne sont pas solubles dans l’eau. Vous pouvez aussi utiliser des dispersants mais la plupart sont fabriqués synthétiquement. Remuer suffit bien souvent pour assez les disperser et les utiliser pour le ménage mais aussi dans la cosmétiques où elles sont intégrées au gel ou à la crème.

2. Ne jamais utiliser d’HE dans les cosmétiques avant de l’avoir testé sur soi ou sur la personne à qui vous destinez le produit. C’est essentiel.

Pour tester une huile essentielle, diluez une 1 goutte d’HE dans 5 gouttes d’huile végétale (ou HV) type huile d’arachides. Cela marche aussi avec d’autres huiles végétales : olive, pépins de raisin, amande douce etc …. Appliquez à l’aide d’un coton tige dans le pli de votre coude. Si vous ne voyez pas de rougeurs apparaître dans les 24 heures, vous pouvez l’utiliser sans risques.

3. Ce sont des produits très puissants et ils faut donc faire attention à leur utilisation. Avant de décider de les incorporer dans un produit, il faut bien regarder l’origine de cette HE ainsi que ses propriétés et ses contre indications.

4. C’est pourquoi je préconiserai de ne pas utiliser d’huile essentielles chez les enfants ainsi que pour les femmes enceintes ou qui allaitent.

5. Attention aussi si vous prenez un traitement médicamenteux. Certaines huiles essentielles ou plantes peuvent inhiber l’action du médicament. Je pense notamment au Millepertuis qui annule l’action des pilules contraceptives.

6. Ces précautions prises, dîtes vous bien que rien n’en sert de mettre des tonnes puisqu’elles sont déjà ultra concentrées. Quelques gouttes suffisent !

HE de Citron 

citron

Crédits photo : Mélanie – My Original Nature – Creative Commons By-nc-sa 3.0

Attention : L’HE de citron est photosensibilisante. C’est à dire qu’elle est très sensible à la lumière et réagit à celle-ci. Si vous la mettez dans un produit cosmétique ne jamais s’exposer au soleil par la suite. Vous risquez des brûlures qui peuvent être graves.

Si vous ne devez en avoir qu’une, c’est bien celle là. L’huile essentielle de citron est obtenue par l’expression mécanique du zeste du citron. Il n’y a pas de distillation et c’est pourquoi il serait plus juste de parler d’essence que d’huile essentielle. Ses vertus sont multiples :

Antiseptique : elle détruit les bactéries

Antivirale : elle stoppe les infections virales

Tonique digestive, carminative, apéritive : elle tonifie la digestion, permet à l’intestin de mieux faire son travail d’expulsion et favorise l’appétit.

Dépurative : aide le sang à être plus pure, à se débarrasser de ses toxines

Litholytique : elle a la capacité de dissoudre la pierre ce qui s’avère utile dans le traitement des calculs biliaires par exemple.

Vous pouvez donc l’utiliser pour tout désinfecter dans la maison et dans les produits cosmétiques lavants comme le savon ou la lessive. C’est un peu un multi-tâches et qui peut être utilisé sans trop de risques.

HE LAVANDES

Je mets lavandes au pluriel car en réalité, il est certainement plus exact de parler des lavandes. Une très grande famille, celle des Lavandula qui regroupe des centaines d’espèces différentes.

Les lavandes sont de petits arbrisseaux à fleurs en épis de couleur mauve ou violette. Ces sont des arbustes très odorants et mellifères, c’est à dire qu’ils attirent les abeilles.

Les lavandes étaient déjà connues des Romains qui l’utilisaient pour conserver et parfumer leur linge fini de laver mais aussi pour parfumer leurs bains. Ce serait d’ailleurs de là qu’elle tire son nom, le mot lavande étant un dérivé du verbe laver remontant au latin lavandaria : linge à laver.

C’est au Moyen Age que se développe leurs utilisations notamment en Provence ; les lavandes appréciant le climat et le soleil de cette région. Elles étaient utilisées pour confectionner des médicaments mais surtout du parfum. Sa culture pris son essor au XIX eme siècle lors de l’implantation de parfumeries dans la région de Grasse.

Grasse était traditionnellement une ville spécialisée dans le tannage du cuir de très grande qualité. Le cuir sentant mauvais, les tanneurs de la ville de Grasse se mirent à fabriquer des gants en cuir parfumés. L’Histoire nous dit que Galimard, un tanneur réputé de Grasse en offrit une paire à Catherine de Médicis, qui répandit cette mode à la Cour puis dans la haute société.

Les différentes espèces de lavandes contiennent nombre de composés différents. De manière générale et commune à l’ensemble des espèces, les lavandes ont de très nombreuses vertus :

Elles sont des antiseptiques généraux et en particulier pulmonaires mais aussi des bactéricides qui peuvent être utilisés dans vos produits ménagers maison mais également dans les armoires contre les mites et les shampoings contre les poux.

Les lavandes sont cicatrisantes et de puissantes régénératrices cutanées notamment en cas de cicatrices ou réactions allergiques.

Elles sont des décontractantes musculaires, utiles contre les crampes, contractures, rhumatismes et douleurs musculaires diverses. Je l’utilise d’ailleurs dans mon la recette de mon beurre décontracturant.

Les lavandes sont aussi apaisantes, anti-inflammatoires, antalgiques et antispasmodiques voir diurétiques.

Certaines espèces sont hypotensives, c’est à dire qu’elle font baisser la pression artérielle. C’est pourquoi les lavandes sont aussi utilisées pour lutter contre l’hypertension artérielle, les spasmes, les palpitations ou la tachycardie.

Ce sont enfin des calmants puissants et des équilibrants pour le système nerveux. Elle sont utiles pour tous les troubles d’origine nerveuse tel que l’asthme, spasmes digestifs, nausées, migraines, maux de tête.

Un précieux allié anti-stress donc qui calme la nervosité, aide à lutter contre l’insomnie mais également contre un état d’esprit déprimé ou anxieux

Il y existe de nombreuses espèces de lavandes dont voici les principales qui trouveront leur déclinaisons en huiles essentielles (HE).

La Lavande officinale, vraie, à feuilles étroites ou fine – INCI Lavandula angustifolia

Les lavandes dites vraies ou fines poussent à une altitude de 500 à 1 700 m, souvent sur les versants ensoleillés des montagnes. La qualité des fleurs de lavande est réputée augmenter avec l’altitude.

La Lavande aspic – INCI Lavandula latifolia, anciennement Lavandula. Spica)

La lavande aspic, est récoltée dans tout le bassin méditerranéen entre 0 et 600 m d’altitude et pousse souvent à l’état sauvage.

Elle a les même caractéristiques que ses consœurs si ne n’est qu’elle est une cicatrisante cutanée exceptionnelle sur tous les plaies et anti-infectieuse très puissante (antibactérienne, antifongique et antivirale). Elle stimule le système immunitaire. Elle est aussi anticatarrhale, expectorante ce qui est très utile dans les cas de bronchite.

Son nom aspic viendrai notamment des propriétés antivenimeuses de cette lavande. En cas de morsure de vipère, il suffirait de frotter la plaie avec des fleurs de lavande.

Lavandula stoechas parfois appelée lavande papillon, lavande stéchade, lavande à toupet, lavande des îles d’Hyères est une lavande très florifère avec des fleurs d’un violet profond et en clochette.

Le lavandin est une espèce de lavande mais plus résistante que ses consœurs ce qui explique son essor très important dès les années 50 et dont les rendements sont plus importants.

Il existe de nombreux lavandins différents dont les plus répandus sont le lavandin grosso et le lavandin super.

Ils sont globalement les mêmes propriétés que les lavandes mais les lavandins sont surtout des antispasmodiques puissants.

Il est possible également d’utiliser les lavandes en cuisine notamment en faisant infuser les fleurs de lavande dans du lait et confectionner crèmes et glaces ; voir de la liqueur dans certaines régions. Elles sont aussi utilisées dans certaines régions du Maghreb dans des recettes locales dont le couscous.

Il existe deux procédés principaux de production d’huile essentielle de lavande :

– La distillation traditionnelle avec un séchage pendant plusieurs jours et que l’on distille avec un entraînement à la vapeur d’eau.

– La distillation en « vert broyé » :qui donne une huile essentielle de moindre qualité. La lavande cueillie est hachée et placée sans séchage dans un contenant de distillation directement mis sur un chaudière.

De nombreuses utilisations sont donc possibles. Je l’utilise dans certaines de mes recettes comme le gel hydroalcoolique version 2.0 ou mon baume décontracturant mais aussi pour éloigner les mites de mes armoires en les mettant en petits ballotins.

HE – Essence d’Orange

800px-Orange_and_cross_section mod

Crédits photo : Par Taken byfir0002 | flagstaffotos.com.auCanon 20D + Sigma 150mm f/2.8 — Travail personnel, GFDL 1.2, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=5765397

Attention : Cette huile est photosensibilisante. Il ne faut pas s’exposer au soleil après une application cutanée.

L’orange est le fruit des orangers dont il existe plus d’une dizaine de variétés différentes. Le mot orange vient de l’arabe narandj, l‘oranger étant un arbuste très ancien originaire d’Asie du Sud-Est certainement issu du croisement entre un pamplemousse et une mandarine.

On distingue deux grandes familles :

– Les fruits de la famille du Citrus sinensis qui sont l’orange douce ou l’orange sanguine.

– Les fruits du Citrus aurantium ou bigaradier qui donne l’orange amère dont on tire des fleurs l‘huile essentielle de néroli ou l’hydrolat de fleur d’oranger.

Contrairement à l’idée répandue, l’orange douce n’est pas le fruit ni le légume le plus riche en vitamine C.

L’huile essentielle est obtenue par pression à froid de la peau des oranges là où se trouve l’essence qui renferme les principes actifs.

L’huile essentielle d’orange est un désinfectant aérien très puissant, il purifie et assainit l’atmosphère. C’est pourquoi elle peut être utilisée en diffusion. Je l’utilise pour ma part dans ma recette d’adoucissant pour le linge – voir la recette – mais aussi de dentifrice [recette à venir].

Vous pouvez également utiliser le fruit piqué de clous de girofle. En plus d’être décoratif puisque vous pouvez réaliser des motifs sur l’orange avec les clous, elle assainira l’air d’une petite pièce ou placée dans une armoire apportera une bonne odeur au linge tout en le protégeant des mites.

Du côté cosmétique, l’orange douce stimule la prolifération et régénération des cellules de la peau. Elle est dont tout indiquée pour prendre soin des peaux matures et fatiguées. La poudre d’orange peut-être utilisée dans les masques du visage illuminateurs et tonifiant pour donner un coup de peps et d’éclat aux peaux fatiguées.

Je l’utilise parfois dans ma recette de masques pour le visage au rhassoul – voir la recetteen remplaçant la moitié de rhassoul par de la poudre d’orange : effet garanti !!

Côté santé, c’est un formidable tonique digestif. Boire un verre de jus d’orange ouvre l’appétit mais gare à son acidité qui peut parfois être mal supporté par les estomacs fragiles !

L’HE d’orange est aussi un très bon calmant qui peut apaiser l’anxiété et la nervosité. Elle aide aussi à trouver le sommeil.

Par exemple, vous pouvez fabriquer une brume d’oreiller en mélangeant dans un flacon vaporisateur 30 ml d’eau avec quelques gouttes d’HE orange et mandarine. Vous allez passer une bonne nuit !

HE Pin Sylvestre

800px-Pinus_sylvestris_flos_pollen_bialowieza_forest_beentree mod

Crédits photo : CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=805275

ATTENTION :

– Pour une application cutanée ou une utilisation thérapeutique, toujours diluer dans une huile végétale à 20 % maximum c’est à dire maximum 20 gouttes pour 100 ml de produit fini.

Cette huile est hypertensive : ne pas utiliser en usage thérapeutique en cas d’hypertention artérielle.

Cette huile possède des propriétés « Cortisone Like » c’est à dire similaires à la cortisone. Ne pas utiliser en usage thérapeutique si vous êtres allergique à la cortisone ou si vous prenez un traitement à base de cortisone.

Le Pin sylvestre ou Pinus sylvestris est une espèce d’arbre naturellement présent dans une grande partie de l’Europe tempérée et boréale et jusqu’en Sibérie orientale. Il existe une cinquantaine de variétés de pins sylvestres. Cet arbre se reconnaît à la couleur ocre-rouge de son écorce qui est caractéristique.

La longévité ce cet arbre est exceptionnelle, atteignant en général de 150 à 200 ans voir plus de 700 ans ! C’est pourquoi, le pin sylvestre sert souvent essence de reboisement.

Ce bois est très utilisé dans la construction mais aussi dans la fabrication de pâte à papier. On en tire aussi de l’essence térébenthine. Ses feuilles effilochées peuvent donner une sorte de laine qui peut servir de rembourrage.

L’huile essentielle de Pin sylvestre est obtenue par distillation à la vapeur l‘eau de ses aiguilles et ses vertus son connues depuis l’Antiquité pour soigner les affections respiratoires.

C’est donc une HE qui soigne par son action antiseptique et expectorante.

Elle va aider à décongestionner les voies respiratoires et les bronches en cas de rhumes, rhinites et autres bronchites.

J’utilise d’ailleurs les bourgeons de pin sylvestre en tisane afin de traiter la bronchite. Voir à ce propos mon article sur les remèdes pour passer un bon hiver.

Elle peut être utilisée aussi en tant qu’analgésique cutané pour soulager un coup, une blessure non ouverte mais aussi crampes et autre lumbagos.

Pour terminer, cette huile essentielle peut aussi être utilisée pour traiter la fatigue physique et mentale en diffusion le plus souvent.

Cette huile essentielle peut être utilisée dans les produits ménagers pour ses vertus désinfectantes, antibactériennes et antifongiques. Je l’utilise dans ma recette de désinfectant multi surfaces liquide et ma recette de désinfectant multi usages en gel.

Son odeur qui rappelle la forêt apporte une sensation « de propre ». En plus d’avoir tout nettoyé, cela devrait vous apporter une certaine sérénité !

HE de Tea Tree ou Arbre à thé

Melaleuca_alternifolia_(Maria_Serena)_flowers mod

Crédits photo : Par Tangopaso — Travail personnel, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=19409797

Cette HE provient de la distillation par entraînement d’eau des feuilles d »un arbre appelé le Mélaleuque qui pousse dans les terres australiennes. Elle ne porte donc pas bien son nom ! Celui-ci lui vient du navigateur James Cook et de son équipage qui arrivant en Australie ce sont confectionnés des infusions avec les feuilles de cet arbre pour remplacer le thé qu’il avaient épuisé. De là, la confusion s’est établie et le nom lui ai resté.

Les indiens d’Australie se servent des feuilles de cet arbre depuis des millénaires pour conserver leur nourriture et en faire des cataplasmes soignant les plaies.

Les vertus de cette huile essentielle sont remarquables et c’est aussi un passe partout car elle n’a pas de contre indications si ce n’est celles habituelles de HE.

Voici ses différentes propriétés de cette HE :

Antibactérienne majeur à large spectre : elle détruit les bactéries et ce sur un large spectre c’est à dire qu’elle détruit un large éventail de bactéries.

Antiseptique : elle détruit les micro-organismes pathogènes capables de provoquer des infections.

Anti-inflammatoire : lutte contre les inflammations.

Antiviral puissant : elle stoppe les infections virales.

Purifiante : elle débarrasse des impuretés et lutte notamment celle de la peau comme l’acné.

Antiparasitaire et antifongique : lutte contre les parasites et les champignons.

Immunostimulant puissant : elle stimule le système immunitaire qui assure les défenses de l’organisme.

Décongestionnant veineux et lymphatique : elle aide à résorber les congestion dans les veines et le système lymphatiques. Elle réduit donc les accumulation de fluide et autres toxines dans ces deux régions du corps.

Radioprotecteur : elle protège des rayons ionisants et par exemple des brûlures en radiothérapie.

Antispasmodique : lutte contre les spasmes et les convulsions.

C’est une HE que vous pouvez utiliser sans problèmes dans vos produits ménagers et cosmétiques. Elle n’a pas de contre-indications spécifiques.

HE de Thym

Thymus_vulgaris4

Crédits photo : Par Henry Brisse (upload by user:Abalg) — from the aforementioned site, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=2864874

thym

Cette HE provient de la distillation par entraînement d’eau des partie aériennes de la plante de thym. Selon les variétés d’arbres vous pouvez obtenir plusieurs types d’HE de thym avec des chémotypes différents et donc des propriétés différentes. Les différentes variétés existantes que j’ai pu répertorier :

– Thym à linalol / Thym à géraniol / Thym à thujanol / Thym à thymol / Thym à borneol (saturéoïdes à Bornéol)

Toutefois, l’HE de thym à linalol est celle qui la plus « commune » mais aussi la plus chère. Il est possible de la remplacer par le thym à Thymol, moins onéreux qui est le plus approchant en terme de caractéristiques.

Voici ses propriétés.

Antiseptique général puissant : elle détruit les micro-organismes pathogènes capables de provoquer des infections.

Antivirale : elle stoppe les infections virales.

Antibactérienne : elle détruit les bactéries.

Antifongique : elle lutte contre les champignon en particulier le candida albicans.

Vermifuge : contribue à détruire et à expulser les vers de l’intestin. Action ciblées sur le ténia, les ascaris et les oxyures (oui pas très réjouissant tout ça. Evitez de cliquer sur les liens si vous ne voulez pas avoir trop peur quand même :).

Tonique, neurotonique, utérotonique : c’est un tonifiant général de l’organisme, il aide à la stimulation du système nerveux et il favorise les contractions de l’utérus. ⚑ ATTENTION AVEC LES FEMMES ENCEINTES.

Aphrodisiaque

Elle convient donc bien dans vos produits ménagers et c’est pour cela que j’en mets dans mon produit désinfectant : voir ma recette de désinfectant multi surfaces liquide et ma recette de désinfectant multi surfaces en gel.

Publicités

A vous la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.