La recette cosmétique – Le déodorant version liquide

Pour faire suite à ma recette de déodorant à chaud, je vous propose une autres version approchante mais sous forme liquide, réalisable à froid.

J’ai voulu mettre au point une version liquide à froid du déodorant pour deux raisons. La première c’est que parfois, je manquais de temps pour faire la recette qui demandait de la chauffe.

La seconde c’est qu’il faut beaucoup monter en température pour faire gélifier l’arrow root. C’est efficace mais cela dénaturait peut-être des ingrédients sensibles comme l’hydrolat.

Dès lors, je me suis demandée si je ne pouvais pas faire une version liquide à froid qui a le mérite de moins dénaturer les ingrédients et aussi d’aller plus vite dans la préparation.

Je trouve cette version bien plus pratique que la première que j’avais faite et j’alterne donc entre les deux selon le temps que j’ai à ma disposition au moment du renouvellement de mon produit.

N’oubliez pas que, lors du passage aux produits Home Made, votre corps doit s’adapter à ce nouveau mode de déodorant et la transpiration a un peu de mal à trouver, dans un premier temps, son rythme. Persistez et vous en verrez vite les bénéfices.

Attention toutefois aux vêtements noirs ou foncés car cette version liquide, si elle semble plus efficace, laisse des traces blanches sur les vêtements foncés. Rassurez-vous, elles se nettoient très facilement.

Avant de réaliser une recette, pensez à lire les articles :

Intérêt des produits faits maison

Conseils pour bien commencer

Liens pour bien commencer

Pensez aussi à aller faire un tour dans La Boîte à Malices pour en connaître plus sur les ingrédients.

Pensez également à bien respecter l’hygiène en désinfectant tous vos contenants, vos ustensiles et votre plan de travail. Voir à ce propos l’article sur l’alcool à 90° sans toxiques. Pensez également à tester tous les ingrédients sur vous avant d’utiliser le produit.

Cette recette est diffusée sous licence Creative Commons By-nc-sa 3.0.

Cela signifie que vous pouvez librement reproduire, diffuser et communiquer cette recette sous certaines conditions :

1. Vous devez toujours citer Mélanie – My Original Nature comme auteur de la recette et donner le lien vers le blog.

2. Cette licence interdit tout usage commercial. Vous n’êtes donc pas autorisé à faire un usage commercial de cette recette en tout ou en partie.

3. Partage à l’identique. Dans le cas où vous effectuez un remix, que vous transformez, ou créez à partir du matériel composant l’œuvre originale, vous devez diffuser l’œuvre modifiée dans les même conditions, c’est à dire avec la même licence avec laquelle l’œuvre originale a été diffusée.

Voici donc la recette que je vous propose.

Pour environ 60 ml de préparation :

1. Ingrédients :

20 ml d’eau minérale.

30 ml d’Hydrolat de pamplemousse

————-

NB : Pour la phase aqueuse, vous pouvez aussi faire le mélange suivant :

10 ml d’eau minérale

20 ml d’Hydrolat de pamplemousse

20 ml d’Hydrolat d’Hamamélis

———–

– 10 ml d’Arrow Root

– 5 ml de sève de bambou

2 ml de l’actif Bacti Pur – actif déodorant vendu chez Aroma Zone.

5 gouttes d’HE Palmarosa

10 gouttes d’EPP – extrait de pépins de pamplemousse.

Facultatif :

– 5 gouttes de la fragrance cosmétique de votre choix

2. Matériel :

– Un récipient de 60 à 100 ml avec un pulvérisateur

– Un set de cuillères doseuses de cuisine

– Un entonnoir

– Alcool à 90° pour désinfecter

– 1 torchon propre ou du papier essuie tout.

Facultatif :

– Un petit bol

– Un petit fouet

J’ai mis en facultatif ces deux matériels car souvent pour aller plus vite, je mets directement les ingrédients dans le contenant désinfecté à l’aide d’un entonnoir avec un goulot assez large.

Je mets les ingrédients les uns après les autres dans le récipient désinfecté et je secoue à la fin.

3. Temps de préparation : 10 minutes environ.

4. Procédure à suivre :

A. Bien désinfecter votre contenant et la pompe vaporisateur avant de commencer.

B. Mettre dans un bol les poudres d’arrow Root et de sève de bambou et légèrement mélanger.

C. Versez ensuite l’eau minérale et l’hydrolat de pamplemousse sur les poudres et mélanger vigoureusement en raclant bien au fond les poudres qui se sont un peu agglomérées.

D. Ajouter ensuite un par un le reste des ingrédients soit : le bacti pur, la fragrance cosmétique si vous en mettez, l’HE et finir par l’EPP.

Bien remuer entre chaque ajout.

E. Vous pouvez transférer votre préparation dans un contenant à l’aide d’un entonnoir.

Voici à ce que cela devrait ressembler à la fin de la recette :

Avant de remuer :

010220145697 red

Après avoir remué :

010220145700 red

NB : Pour gagner du temps, vous pouvez mettre directement les ingrédients dans le contenant désinfecté à l’aide d’un entonnoir avec un goulot assez large. Mettre les ingrédients les uns après les autres et bien remuer à la fin.

CONSEILS

Il faudra agiter très fortement avant chaque utilisation car les poudres ont tendance à s’agglomérer au fond du récipient. Toutefois, en secouant dans tous les sens pendant une dizaines de secondes, le mélange se refait très bien. Si elles sont très collées, secouez votre contenant la tête à l’envers.

Il est possible aussi que le tuyau de votre pulvérisateur se bouche à cause de l’excès de poudre. Dans ce cas, démontez le tuyau du mécanisme et faite passer un fil de nylon d’au moins 25 à 30 mm de diamètre à l’intérieur que vous prendrez soin bien sûr de désinfecter avant utilisation. Vous allez déloger en douceur l’excès de poudre et libérer le tuyau.

Généralement, ce problème de bouchage du tuyau se produit si vous remplissez trop le contenant au début ou si vous ne remuez pas assez régulièrement le flacon.

Si cela persiste, essayez de mettre légèrement moins de poudre et de mettre une goutte d’HE palmarosa en plus.

Vous pouvez également passer un cure dent désinfecté dans le mécanisme du vaporisateur pour déloger de la poudre agglomérée s’il en y en a. Re-désinfectez tout le mécanisme avant de remettre le tuyau et réinstaller le tout dans le récipient.

Gardez à l’abri de la lumière et de la chaleur. Le mieux est d’opter pour un contenant légèrement opaque qui vous permette de voir le niveau restant dans votre bouteille.

Pensez à étiqueter votre produit en mettant la désignation, la composition, l’utilisation, la date de fabrication et la date limite d’utilisation ainsi que les précautions spécifiques au produit.

5. Temps de conservation : 3 à 4 mois après fabrication. Pour une utilisation normale, le déodorant vous durera environ 1 mois et demi, un peu moins en cas de forte chaleur.

6. Coût de fabrication : 2,95les 60 ml

7. Mon économie par an moyenne : 60 €

8. La comparaison :

La comparaison sur les produits déodorants se trouve dans mon article sur la recette du déodorant.

Cette version liquide est, je trouve, bien plus efficace que la version à chaud que je vous avait précédemment proposé. Ce qui est aussi pratique, c’est que nous pouvez en mettre dans un mini pulvérisateur de poche à glisser dans votre sac ou sacoche, toujours à portée de main.

120120145555 red

En revanche, ce n’est qu’un déodorant et contrairement ce qui est dans dit dans les publicités, il n’est pas fait pour protéger de la transpiration pendant 24 heures ou 48 heures. Votre corps a besoin de transpirer et il faut aussi l’accepter même si parfois, notre société moderne a un peu de mal.

Pour terminer, comme cette recette prends moins de temps que ma précédente recette de déodorant, cela vous dégage du temps pour d’autres choses qui vous tiennent à cœur 🙂

Mélanie – My Original Nature

Publicités

La parole est à vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s