Pratique – Économiser l’électricité

En cette période hivernale, impossible dans beaucoup de nos régions de se passer du chauffage.

Mais la crise est là et la facture de l’énergie s’alourdit. Cela est amplifié par plusieurs facteurs : mauvaise isolation thermique dans les logements, systèmes de chauffage peu efficaces, déperdition d’énergie, hausse régulière des tarifs des opérateurs … Au final la facture peut-être vraiment salée.

Pire, c’est quand vous avez l’impression de faire des efforts au niveau de l’énergie et que vous recevez un « gentil » rattrapage d’EDF que vous devez étaler sur des mois tellement le montant est élevé.

Quand cela nous est arrivé, nous avons réfléchi en famille et nous nous sommes posés la question qui fâche : mais c’est quoi le problème ?!!

Comme nous ne sommes pas spécialistes de l’électricité ou du chauffage … on a calé. Puis, nous avons activé notre bon sens et passé tout en revue.

Point 1 : Arrêter de payer EDF par la mensualisation

Optez plutôt pour le relevé confiance. Cela vous permet de déclarer votre consommation vous même et de payer une facture au réel tous les 2 mois. Il est assorti d’un relevé EDF 2 fois par an pour être sûr que vous n’avez pas menti.

Si vous payez au mois, EDF fait un estimatif de votre consommation en se fondant sur les appareils et vos habitudes de consommation. Mais souvent, cette estimation est très aléatoire parfois même fausse. Si vous entrez dans un logement, ils peuvent prendre en compte la consommation du locataire précédent et non celle de votre dernier contrat ! Un aberration donc. Vous payez donc une consommation fausse – dans un sens ou dans l’autre.

Vérifiez aussi bien que le télé-relévé électronique d’EDF fonctionne bien. Nous avions pour notre part une facture (sous) estimée depuis 2 ans sans nous en être rendu compte. C’est aussi pour cela que le rattrapage a été salé !

Si vous tenez à rester en mensualisation, vérifiez bien que la facture de régularisation une fois par an est bien sur un relevé réel et non estimé.

Mais pour votre tranquillité d’esprit, optez pour le relevé confiance, vous allez vous y retrouver.

Je vous conseille aussi de relever vos compteurs tous les jours et de noter les chiffres jour après jour – dans une feuille de calcul Calc par exemple . Mettez en regard les appareils que vous avez utilisé : des machines de linge à quelle température, lave vaisselle, four etc .. Notez aussi la date où vous avez allumé votre chauffage pour faire des comparaisons sur plusieurs années. Cela vous permettra de suivre au mieux votre consommation et de déceler les incohérences.

Une surconsommation peut-être aussi liée à un appareil ménager défectueux. Dans ces cas là, la seule façon de le détecter est de relever les compteurs journellement et de noter tous les appareils que vous faîtes tourner. Faîtes les marcher sur des jours ou moments séparés et vous allez vite trouver le coupable !

Point 2 : le système de chauffage

Dans la maison, si vous être propriétaire, vous pouvez mettre en place des systèmes de chauffage moins gourmands en énergie mais lorsque vous êtes locataires, vous n’avez guère le choix.

Soit vous avez un logement ancien avec des radiateurs antédiluviens qui sont très gourmands en énergie ; soit dans les nouveaux logements plus ou moins récents, fabriqués en tirant les prix vers le bas, des radiateurs que les électriciens appellent des « grilles pain ». En clair, souvent sous dimensionnés pour les pièces à chauffer et consommant énormément.

Non seulement, ils consomment beaucoup mais comme ils sont collés au mur, beaucoup de leur chaleur est perdue dans le mur au lieu de chauffer la pièce.

Nous avons donc eu l’idée de mettre un matériau réfléchissant derrière le radiateur afin de renvoyer la chaleur dans la pièce et non dans le mur. Il en existe dans le commerce mais à 30 € le m² : c’est exorbitant.

Dommage pour le commerce car il est possible de faire la même chose avec des briques de jus de fruits ou de soupe. Vous faîtes en plus du recyclage !

plan-chauffage-5

En effet, ces briques sont faites de carton à l’extérieur et d’aluminium alimentaire à l’intérieur. Elles ne sont pas inflammables et très isolantes.

Nous les avons donc récupérées et bien nettoyées. Une fois ouvertes, voici ce que cela donne.

plan-chauffage-6

Nous les avons découpées aux dimensions de la monture du radiateur en plusieurs morceaux comme sur la photo ci contre, voir même un peu plus haut – car la chaleur monte.

plan-chauffage-4

plan-chauffage-1

Il ne faut surtout pas les coller au mur mais les fixer avec des petites épingles très fines que vous trouverez au rayon papeterie/scolaire.

plan-chauffage-3

plan-chauffage-2

Coller n’est pas une bonne option, ni sur un mur peint et encore moins sur de la tapisserie. D’autant que si vous êtes locataires et que vous partez du logement, il sera très facile de dépingler ce revêtement maison que s’il est collé ; ce qui de surcroît pourrait vous coûter votre caution !

Voici donc une isolation à moindre prix et qui permet d’éviter les déperditions d’énergies dans les murs.

Point 3 : vérifiez les fenêtres et les caissons de volets roulants si vous en avez.

Il est possible que la finition de ces caissons laisse à désirer et qu’il laissent passer l’air. Une grande colonne d’air froid risque de tomber dans la pièce voir directement sur le radiateur. Dans ce cas là, vous pouvez refaire le tour de ce caisson avec du gros scotch ou du chatterton blanc ou transparent qui isole bien.

Il est aussi possible que vous trouviez, au niveau des montants de fenêtres, des espaces si la finition de la fenêtre a été faite rapidement. Il faut alors reboucher le trou avec du mastic pour bien isoler.

Point 4 : isoler chaque pièces et adapter la température.

Couper les radiateurs dans les pièces non essentielles : débarras, couloir, chambre(s) non utilisée(s). Généralement, les radiateurs près des couloirs ou des portes d’entrée sont ceux qui consomment le plus pour compenser les différences de température.

– Dans la pièce de vie, maintenez une température entre 18 et 19°C. Cela suffit largement pour un bien être. 1°C de moins, c’est environ 10 % en moins sur la facture !

– Si vous avez vraiment froid, couvrez vous : une deuxième paire de chaussettes, un gros pull, un plaid, une polaire… Cela ne coûte rien et vous fait gagner des euros !

– Dans les chambres utilisées, vous pouvez baisser la température de quelques degrés. Cela permet de gagner en kwh et de plus, on dort toujours mieux dans une pièce légèrement plus froide. Une fois dans les draps ou la couette, il n’y a plus de différence.

– Dans la journée, s’il n’y a personne a la maison, vous pouvez baisser le chauffage ou si vous avez un thermostat, le mettre en réduit pendant plusieurs heures. Le chauffage normal se réactivera quelques heures avant que vous arriviez et c’est suffisant que la température revienne à 19°C.

– Si vous mettez des températures différentes dans chaque pièce, il faut absolument isoler chaque pièce en fermant toutes les portes et plaçant des boudins de porte afin de ne pas laisser passer l’air entre les pièces.

Point 5: Diverses astuces générales pour économiser l’énergie.

Éteindre les lumières en sortant d’une pièce. Ça n’a l’air de rien, mais il n’y a pas de petites économies.

Ne pas laisser d’appareils ménagers ou électroniques en veille, les éteindre si vous ne les utilisez pas. Vous pouvez même carrément les débrancher notamment la nuit.

Faire marcher lave linge, lave vaisselle ou sèche-linge en heures creuses c’est à dire souvent la nuit de 22h30 à 6h30 ou parfois entre midi et deux heures. Cela fait vraiment aussi la différence. Il est possible que vous ayez aussi un créneau d’heures creuses entre midi et deux heures. Consultez votre contrat énergie pour le savoir.

Éteindre votre portable la nuit. Cela économisera la batterie et vous le rechargerez moins souvent.

Ne pas laisser pas les lumières extérieures allumées s’il n’est pas besoin. Au mieux, achetez des petites lumières à énergie solaire qui éclaireront pareil sans vous faire dépenser de l’argent.

– Opter pour des ampoules à économies d’énergie ou à LED. Elles coûtent plus cher à l’achat mais durent beaucoup plus longtemps en consommant jusqu’à 100 fois moins.

Dépoussiérer l’intérieur de votre ordinateur au moins 2 fois par an. Notamment le ventilateur et la grille du microprocesseur. Il chauffera ainsi beaucoup moins ce qui fait économiser de l’énergie et prolonge la durée de vie du matériel.

Dégivrer le réfrigérateur et le congélateur au moins 2 fois par an. Idem que pour l’ordinateur, cela va faire économiser de l’électricité et prolongera la durée de vie de vos appareils.

Éviter le plus possible d’utiliser votre fer à repasser. C’est un des appareils qui consomme le plus. Voir mon article qui explique les raison pour lesquelles j’ai arrêté de repasser.

Baisser la luminosité de vos écrans – ordinateur, TV, téléphone portable, tablette etc … Cela fera consommer moins d’électricité et pour les appareils mobiles, cela tirera bien moins sur les batteries et vous les rechargerez moins souvent.

– Si vous avez un cumulus, certains ont une température réglable. Celle-ci ne doit pas dépasser 60°. En effet, en plus de vous brûler avec l’eau, une température excessive va user le cumulus plus rapidement.

Nettoyer les vitres régulièrement. En effet, si vous nettoyez vos vitres très régulièrement, la lumière entrera mieux dans la pièce et la réchauffera naturellement plus. Il y a donc moins besoin de chauffage. Je vous ai proposé une recette de produit : voir ma recette du liquide vitres.

– Une dernière astuce pour économiser du gaz. Cette astuce me vient de ma grand-mère et je la remercie beaucoup pour cela. Elle concerne la cuisson des pâtes, du riz ou tout autre type de céréales.

Mettre une casserole d’eau salée à bouillir avec le volume d’eau dont vous avez besoin. A ébullition, plongez vos pâtes ou autre riz ou céréales et laisser reprendre le bouillon tout en remuant avec une cuillère en bois. Quand le bouillon est repris, coupez le feu et couvrez avec un couvercle qui ne laisse pas passer l’air ou à défaut une assiette.

Laisser reposer pendant 10 à 15 minutes selon la cuisson souhaitée. Vos pâtes ont littéralement bu l’eau et sont bien cuites sans que vous ayez dépensé 10 ou 15 minutes de gaz.

Voilà comment on peut économiser 50 % de gaz sur la cuisson des pâtes, riz ou autres céréales.

Merci ma petite mamie !!!

Ces petites astuces ne coûtent pas grand-chose mais vont vous permettre de baisser votre facture d’électricité. Nous avons baissé la nôtre d’environ 50 % .

Cela vaut donc vraiment le coût de faire ces petits efforts. C’est autant d’argent économisé pour faire d’autres choses qui vous tiennent plus à cœur.

Passez un bon hiver sans que cela vous coûte les yeux de la tête !

Mélanie – My Original Nature

Publicités

A vous la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.